Le litre d’essence, qui se vendait il y a trois jours à 2.800 francs congolais, se négocie entre 3.200 et 3.500 francs congolais (1.75 USD). Cette hausse influe déjà sur le prix de transport en commun. L’Association des importateurs des produits pétroliers (APIKOR) évoque la loi de l’offre et de la demande.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *